logo

Jellyfish

Plus qu’une confiserie… Une philosophie
Unsplashed background img 1

TIKI le bonbon effervescent Suisse

Les confiseries ont cette caractéristique de nous émerveiller, de suscité des émotions et du plaisir, de réveiller en nous des souvenirs et de créer des liens socialement forts.

Quelques-en soit le rapport et l’appétence que nous avons avec ces produits sucrés, ils ont cette particularité de ne pas nous laisser indifférents.

C’est le bien cas du TIKI. Ce bonbon à l’esthétique épuré, de forme carrée et aux couleurs jaune, marron ou rose pastelle révèle toute sa singularité lorsqu’il entre en contact avec de l’eau ou le cas échéant avec notre bouche.

Il se produit alors, un effet surprenant d’effervescence.

Mais d’où provient se produit ?

C’est en 1907, en république Tchèque, qu’un chimiste du nom de Hynek Boleslav Allan, élabore les prémices du Tiki, sous forme d’une poudre effervescente.

Ajouter à de l’eau, cette poudre se transforme en une boisson sucrée et rafraichissante qui connaitra un succès bien au-delà des frontières allant même jusqu’à s’exporter vers les colonies Française.

1947 – Premier pas en Suisse

40 ans plus tard, son fils s’exile en Suisse avec la précieuse recette et s’installera à Lausanne ou il produira les tiki sous la forme de poudre mais aussi de pastille effervescente.

Dans les années 50, le Tiki se fait peau neuve.

Apparaît alors sur les sachets, le visage d’un enfant au sourire malicieux, tenant à la main un verre moussant, remplacement ainsi, le soleil léchant la mousse du fameux soda.

tiki

L’entreprise continue son ascension, diversifiant les goûts et les tailles de sachet et adapte son offre pour en faire un produit largement abordable.

Dans les années 70

On peut alors déguster des boissons (et des bonbons) au citron, à la framboise, à l’orange ainsi qu’au cola.

La délocalisation

L’essor est tel, qu’un grand producteur Italien décide, dans les années 80 de racheter la société.

Le succès n’est malheureusement pas au rendez-vous et le Tiki tombe en progressivement en désuétude.

Tiki Italien

Retour en Suisse

A la limite du l’extinction, la société est finalement rachetée en 1991, par la famille Domaco, qui décide de reprendre la production dans son usine à Lengnau, situé dans le canton de Argovie.

Une nouvelle impulsion est donnée, et de nombreux produits pétillants et acidulés font alors leur apparition, en mettant en image tanto un visage « Manga », tanto en faisant revivre le jeune garçon qui arborait fièrement le fameux soda, 60 ans plus tôt.

De nos jours…

En 2020, le Tiki est toujours produit et consommer à l’intérieur de la Confédération Helvétique, ce qui en fait un des rares bonbons typiquement Suisse.

Bien que la recette ait dû subir quelques modifications en raison d’une modification de la loi, on retrouve toujours les mythiques pastilles moussantes dans leur emballage rectangulaire.

Pour une limonade pétillante et rafraîchissante, la société Domaco à remplacer les sachets de poudre par des cannettes saveurs Framboise et cela mérite le détour !

Sachez que vous pouvez retrouvez vos ces bonbons à la confiserie Jellyfish.

Si vous souhaitez en savoir d’avantage, je vous mets le lien du site de Tiki! https://www.tiki.ch/fr/spass


« »